Les plantes offrent une myriade de bienfaits pour la santé et contiennent des propriétés thérapeutiques non négligeables ; elles peuvent dans certains cas se substituer aux traitements médicaux. L’une de ces plantes est le laurier, qui en plus de la saveur qu’il apporte à nos plats, il peut être utilisé à des fins thérapeutiques pour traiter et soulager plusieurs maux.

Le laurier est une plante originaire du bassin méditerranéen, dont le nom scientifique est Laurus nobilis et qu’on retrouve dans presque différents plats culinaires. Utilisé en infusion ou pour aromatiser nos mets, ses vertus médicinales ne sont plus à démontrer. Le laurier est très riche en antioxydants mais c’est aussi un antibactérien et un antiseptique, peu calorique et peut remplacer le sel dans les régimes hyposodés.

Les feuilles de laurier sont riches en fibres mais également en vitamines A, B, C, et en minéraux comme le calcium, le fer, le potassium et magnésium. L’acide caféique, la quercétine, la catéchine et l’eugénol qu’elles contiennent leur confèrent le rôle d’un anti-cancer et peuvent lutter contre la leucémie et le cancer du sein.